Autoroute à péage : l’Etat prend 25

Le bras de fer entre l’État du Sénégal et Eiffage, autour des négociations sur le contrat de cession de l’autoroute à péage, touche à sa fin. 

En effet, l’État est entré dans le capital en récupérant ses 25% après avoir payé 10 milliards Fcfa. 

Le Sénégal, qui a perdu 6 ans de dividendes, réclame le « partage des fruits » dès l’année prochaine.

Pour cette autoroute à péage, l’un des premiers partenariats public-privé de ce genre en Afrique de l’Ouest, plus de 300 millions d’euros ont été investis par le Sénégal, les bailleurs de fonds et Eiffage.