A terre !

Pour ceux qui doutaient encore de l’affaissement de ce qu’on peut appeler « Etat » ou de ce qui en reste, la preuve peut leur en être apportée par le visage hideux que la justice nous offre à voir depuis quelque temps. On savait l’Exécutif presque moribond avec un Chef aux décisions hasardeuses et qui a montré ses limites face à la crise sanitaire du Covid-19. Esseulé, et loin de son peuple qu’il a invité à vivre avec le virus, il n’est jamais allé au front pour voir comment vivent ses soldats de la Santé.

C’est trop lui demander. Ce qui ne l’empêche pas de se déplacer pour présenter des condoléances à des familles maraboutiques. Le Législatif qui lui avait transmis tous ses pouvoirs peine à se faire entendre. Ces messieurs et dames du Parlement, dont le boulot n’a aucun rendement sur le vécu de ceux qu’ils représentent, sont certainement en pantoufles dans leurs salons. Le président de cette auguste Assemblée, lui, craint le virus du corona plus encore que l’opposition parlementaire qui lui en faisait voir de toutes les couleurs. Et voilà que la Justice se met à flancher. Ses plus influents membres s’accusant d’actes anthropophages.

Ce n’est pas exagéré de voir les choses ainsi puisqu’ils s’accusent de cannibalisme financier. Oh, on savait certains de ses membres peu vertueux et aimant le fric et la belle vie comme ceux qu’ils sont censés traquer. Obéissant aux ordres les plus débiles du Chef pour « tuer »toute velléité de rébellion de l’opposition. Pour les tenir au corset, le Chef leur sert d’onctueux fromages qui leur permettent de s’en mettre plein les poches. Mais la trouvaille la plus géniale du Chef, c’est l’octroi d’une indépendance à la carte. 68 ans pour les chefs de juridictions, 65 pour la grande masse.

Pour ne pas partir à 65 ans, les premiers nommés font tout pour s’accrocher à leurs postes. C’est-à-dire exécutent sans réprobation ni murmures et avec un zèle particulier les ordres de l’Exécutif. Quant à la valetaille, elle aspire elle aussi à accéder aux fonctions de chefs de juridiction pour pouvoir pantoufler jusqu’à 68 ans. D’où la querelle entre anciens et jeunes ! Bref, dans ce prestigieux corps qu’est la magistrature l’on s’accuse des pires vilenies. Et ceux qui doutaient encore d’une justice peu juste dans ses actes, ont toutes les raisons de ne plus croire en ses décisions viciées par l’argent. Apparemment, avec l’effondrement de ce dernier pilier, la Justice, on peut dire que la République est à terre. Ses plus solides fondements venant d’être secoués.